SAmenagement forestier durable Canadien

Bulletin du Groupe d’utilisateurs de la norme d’AFD de la CSA

Avril 2012

CUG_newsletter_yellow.jpg

Trousse de communications

Une variété d’outils de communication sur les programmes de certification CSA et PEFC sont maintenant regroupés dans une trousse complète.
Les membres du groupe d’utilisateurs de la norme d’AFD de la CSA ont un accès direct à la trousse; les autres doivent communiquer avec le groupe

 


Vidéo de PEFC 

Les normes de certification forestière de la CSA ont été reconnues par le PEFC. Regardez cette vidéo pour en savoir plus sur le PEFC, le plus important mouvement pour l’environnement dans le monde.

 

PEFC.png 

CUG_newsletter_blue.jpg

PEFC International

Lors d’une récente réunion de tous ses membres, PEFC International a annoncé l’ajout de ressources pour faire la promotion des produits forestiers certifiés auprès d’une gamme d’acheteurs. Le PEFC offre maintenant des brochures qui intéresseront particulièrement l’industrie de l’impression, de l’emballage et de l’édition, les architectes et concepteurs ainsi que l’industrie de la construction. Ces brochures sont disponibles sur le site Web du PEFC.

 

CUG_Green_sidebar.jpg

Webinaire sur la CdT

PEFC Canada peut organiser un webinaire sur la chaîne de traçabilité pour votre organisation, vos fournisseurs et/ou vos clients. Communiquez directement avec PEFC Canada.

 

CUG_newsletter_yellow.jpg

Qu’en pensez-vous ?

Vos suggestions à propos du bulletin sont les bienvenues. Cliquez ici pour nous en faire part.

        
      

Intérêt croissant pour la biomasse durable en Europe

L’Union européenne (UE) a établi une cible de 20 % comme proportion de sa consommation d’énergie qui devra provenir de sources renouvelables d’ici 2020, en vertu de la Directive européenne sur l’énergie renouvelable. Les forêts constituent une source de biomasse de plus en plus utilisée pour la production d’électricité et d’autres formes d’énergie. La tourbe, l’herbe et les résidus agricoles sont d’autres sources. Les normes environnementales associées à ces biocombustibles exigent qu’ils offrent des réductions substantielles des émissions de gaz à effet de serre et qu’ils ne donnent pas lieu à la conversion de forêts ou de milieux humides. L’application de ces normes a récemment occasionné la réalisation de travaux pour montrer que la certification à la norme d’AFD de la CSA est une façon de prouver que les produits comme les granules de bois certifiées du Canada répondent aux exigences européennes en matière de biomasse durable.

Des pays européens travaillent à atteindre leur part de l’objectif collectif de 20 % de sources d’énergie renouvelable et ont établi leurs propres exigences et mécanismes environnementaux dans le cadre de ceux qui ont été élaborés pour l’UE en général. Il a donc fallu des discussions individuelles entre la CSA et ces pays ou entreprises de services publics au sujet de leurs normes particulières à cet égard.

Au Royaume-Uni, l’organisme de réglementation gouvernemental pour les marchés de l’électricité et du gaz naturel (Ofgem) analyse des normes de certification forestière par rapport aux exigences du pays pour ce qui est de la biomasse durable et recherche une concordance partielle ou complète que les producteurs d’électricité peuvent utiliser pour montrer qu’ils respectent toutes ces exigences, ou certains aspects. Leurs critères de durabilité sont fixés par règlement et comprennent des restrictions sur les changements d’utilisation du territoire depuis janvier 2008, des exigences pour ce qui est de la valeur des stocks de carbone ainsi que des critères relatifs à la biodiversité.

Aux Pays-Bas, la société d’énergie hollandaise RWE, grand fournisseur de services publics (eau, gaz électricité) en Europe, évalue les fournisseurs par rapport à sa norme Green Gold Label pour la certification de la biomasse solide (comme les granules et les copeaux de bois) utilisée à des fins énergétiques. Des représentants de RWE ont visité le Canada plus tôt cette année pour rencontrer les responsables de la CSA et d’autres normes de certification forestière et visiter des opérations forestières. Les discussions se poursuivent depuis.

Grâce ce travail, on comprend maintenant mieux que les normes de certification forestière n’ont pas été conçues pour la conformité aux exigences réglementaires liées à la production d’électricité à partir de la biomasse. Les normes sur la biomasse comprennent des critères qui ne sont pas du domaine de la certification forestière et peuvent nécessiter l’utilisation de dates ou de termes particuliers, comme « tourbière ». Le travail se poursuit pour trouver la meilleure concordance possible et faire en sorte que le contexte canadien d’application de la norme de la CSA soit pris en compte.


Séminaires du PEFC sur la chaîne de traçabilité

Kitchener, Mississauga et Vaughan (Ontario)

En février 2012, PEFC Canada a fait des présentations lors de trois d’une série de six séminaires organisés par la Forêt modèle de l’est de l’Ontario. Les séminaires, conçus en collaboration avec FPInnovations et le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, donnaient de l’information aux propriétaires de boisés et aux petits fabricants de produits de bois primaires et secondaires. Voici les sujets qui ont été abordés :

- les trois systèmes de chaîne de traçabilité disponibles au  Canada : Programme de reconnaissance des certifications forestières (PEFC), Sustainable Forestry Initiative (SFI) et Forest Stewardship Council (FSC)
- les tendances du marché pour les produits certifiés :
Avantages économiques et non économiques de la certification, Où et comment mettre en marché des produits certifiés au pays et à l’étranger
- les étapes requises pour obtenir la certification de la chaîne de traçabilité.

paper roll.png

Comme le système de la SFI est aussi reconnu par le programme international PEFC, des collègues de la SFI ont présenté l’information sur la chaîne de traçabilité du PEFC lors des séminaires auxquels le personnel de PEFC Canada ne pouvait assister.


haut de la page